Conférence régionale 2014, Québec-Centre

Qu_bec-Centre_poster_2013_s__panouir_en_LUI

Une invitation de Sylvie Labelle…

Plus que jamais nous vivons dans un monde rempli de bruit. Que se soit au travail, à la maison, dans la circulation, il y a des voix, des sons constants qui nous environnent. Pour ma part, je crois que c’est la raison principale qui fait qu’on voit apparaître de plus en plus l’utilisation du iPod qui permet de s’isoler un peu du bruit extérieur et au moins écouter quelque chose qui nous convient !

C’est pourquoi une invitation est lancée aux femmes à participer à notre prochaine conférence régionale qui se tiendra à l’Église évangélique de Portneuf le samedi 15 septembre prochain.

Notre conférencière, Louise Bergeron d’Ottawa, partagera la Parole sous le thème : « Entendre la voix de Dieu ». Je crois sincèrement que les femmes ont besoin d’entendre et de reconnaître la voix de Dieu et ainsi être outillées pour répondre à Son appel !

L’inscription débutera à 9 h 00 afin de pouvoir débuter la journée dès 10 h 00 et terminer à 16 h 30. Le coût de l’inscription, incluant le repas, est de 35 $ par personne et nous avons besoin des réponses au plus tard le 07 septembre 2012. Après cette date, nous ne pourrons garantir le dîner.

Chaque église de la région recevra bientôt, par la poste, tout le matériel d’inscription ainsi que l’affiche de publicité pour l’Église. Vous trouverez également ces documents joints en pdf à cet article.

Je compte sur vous pour passer le mot !

Encore merci,

Sylvie Labelle

Des nouvelles de Veronique Buchanan

Message de Peter Buchanan :

Véronique nous a quittés doucement dans la paix ce soir (lundi le 6 février) vers 8h05. Elle nous manquera grandement. Merci d’avance pour vos prières qui comptent énormément pour moi et les garçons. La date et heures des visites et du service funèbre suivront sous peu.

Merci,
Peter

Des nouvelles de Véronique Buchanan…
(Épouse du pasteur de St-André-Avellin)

VeroniqueBuchanan

Bonjour à vous,

J’espère que vous connaissez tous un bon début d’année. J’en profite pour vous transmettre mes souhaits de santé physique et spirituelle (une ne va pas sans l’autre!). Je vous écris aujourd’hui avec de la tristesse dans le cœur, mais aussi, soyez assurés que j’ai la force et la paix de mon Sauveur et Seigneur qui est toujours vivant parce qu’Il est ressuscité!!!

Depuis le mois de novembre, j’ai commencé à éprouver des maux de tête et de cœur à tous les jours, plus de fatigue… Le 19 décembre, j’avais mon rendez-vous chez mon docteur et je lui ai raconté ces symptomes. Il m’a osculté et trouvait mon teint pâle et jaune. Pensant que je faisait une jaunisse, il m’a envoyé passer des prises de sang le lendemain. Les résultats nous ont pris par surprise. Mon hémoglobine (globules rouges) était à 76 ; dans le bas panique dans leur terme médical (le normal bas est autour de 120-125). Le lendemain je me suis donc rendue à l’hôpital de Hull. Je n’ai attendu que 15 mins. et l’infirmière du triage m’a de suite fait passer dans l’urgence. Elle n’en revenait pas que j’étais encore capable de marcher. Elle m’a donné une chase roulante, ce que j’ai beaucoup appprécié !

J’y suis restée 3 jours, donc du 21 au 23 décembre, et j’y ai reçu 3 culots de sang. Nous avons pu célébrer Noël en famille, mais j’ai dû restreindre les activités planifées. Deux semaines plus tard, je devais refaire d’autres prises de sang. Les résultats étaient encore pire. L’hémoglobine avait passé à 72 ! Devinez ce qu j’ai fais ???? Eh oui ! Encore de retour à l’urgence. Cette fois-là, par contre, j’ai été prise en charge par deux docteurs en médecine interne et un hématologue. Merci, mon Dieu. J’ai passé une multitude de tests parce qu’ils ne comprenaient pas ce qui se passait en dedans. J’ai eu le droit, encore une fois, à deux autres transfusions. Ils étaient un peu paniqué parce qu’à ce moment l’hémoglobine était descendue à 60 ! Ouf ! (Avec un chiffre comme celui-là, quand tu bouges dans ton lit, c’est comme si tu courais le marathon ; impossible de se tenir sur ses pieds aussi).

J’ai passé comme examens, un scanner et une sintigraphie osseuse. Le rapport du scanner était très bon, par contre, pas pour celui de la sintigraphie. Il y a de nouvelles lésions actives, ce qui veut dire que le cancer est de retour. Il est évident pour moi que c’est la dernière fois. Je n’ai aucune intention de prendre quelque chimique que ce soit, mis à part la forte médication qu’ils m’ont prescrit pour l’anémie hémolitique (i.e. C’est mon propre système immunitaire qui détruit mes globules) que je fais. De toute façon, je ne suis même pas sûre qu’ils peuvent faire quelque chose non plus. Lundi dernier, j’ai passé une biopsie de la moëlle osseuse, parce qu’ils veulent savoir la cause de l’anémie, et j’y ai encore reçu deux autres transfusions, mais c’est un peu plus compliqué parce que lors de la première transfu, j’ai eu une réaction allergique. Ils doivent donc faire préparer le sang directement par Héma Quebec. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je suis reconassante à Dieu pour touts ces gens qui donnent de leur sang, sans toutes ces transfusions, je serais déjà avec mon Sauveur !!!! Lundi qui vient j’ai un autre rendez-vous avec l’hématoloque pour avoir une première partie des résultats de la biopsie. Le restant suivra dans les quatres semaines suivantes. C’est certains qu’avec les lésions, leur hypothèse c’est qu’il y aurait des cellules cancéreuses dans la moëlle… c’est à suivre.

En résumé, je vais devoir prendre la médication à vie et, non, malheureusement, ça n’empêchera pas la descente des globules. Ça va la ralentir. Je devrai donc avoir d’autres transfusions, mais, merci, mon Dieu, plus espacées. Et ce, aussi, pour le reste de ma vie. Il est certain qu’avec des nouvelles comme celles-là, on a beaucoup pleuré. Après une semaine à prier pour que Dieu nous accorde sa force, sa grâce et sa paix, je peux vous dire que nous sommes maintenent beaucoup mieux. Ceci inclut aussi nos trois cocos. Nous en discutons librement, pleurons parfois ensemble et ils sont libre de poser quelque question que ce soit, même si c’est douloureux. C’est ensemble, et avec un dialogue franc, que nous passerons mieux au travers, mais surtout par la prière et les supplications qui montent vers notre Père qui est dans les cieux.

Pour l’insant, je n’ai pas de douleurs qui nécéssitent de la forte médication ; unTylénol fort, à l’occasion, aide suffisamment. Vous pouvez être sûr que chaque jour que Dieu m’accorde est devenue plus que précieux, surtout pour le temps que j’ai le privilège d’avoir avec ceux que j’aime. Je compte ça comme un privilège, également, de savoir que mon départ s’en vient parce que je peux me préparer pour ce grand jour et, aussi, préparer mes proches. Je compte même cela comme une bénédiction parce que je sais qu’alors leur deuil sera moins souffrant. Chaque jour compte et nous en profitons au max. Je sais qu’il y a encore de très bon moments devant nous et ça fait notre joie. Je n’ai aucunement peur de la mort parce que je sais où je vais. Depuis que j’ai 11 ans, j’ai compris que le sacrifice de Jésus sur la croix était pour pardonner mes fautes afin que je passe l’éternité en sa douce présence. Il à payé une dette qui ne lui appartenait pas. C’est un peu comme si votre voisin vous empruntait votre voiture pour faire des commissions et qu’il vous la ramenait en perte total par une remorque et qu’il vous redonne votre clé en vous disant simplement « Merci! » !!!!!!! Qui va payer la facture?? Pour nos fautes, c’est Jesus qui à accepté, par amour, de payer notre facture !!!

Je dois vous dire également que l’idée d’être en sa présence, le voir face à face, ne plus éprouver de souffrances, plus de peines, c’est pour moi un baûme à toute cette situation. Que je restes ou que je partes, je suis gagnante des deux côtés! Je vous laisse avec un verset de la Bible que j’affectionne particulièrement :

« Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrème. Dans la détresse; mais non dans le désespoir. Persécutés, mais non abandonnés. Abattus, mais non perdus. Portants toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps… C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et même si notre extérieur se détruit, notre intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles, car les choses visibles sont passagères et les choses visibles sont éternelles. » (2 Corinthiens 4.8-10,16-18)

Je sais que la lecture à été longue pour vous, mais vous êtes tous précieux pour nous et je tenais à ne rien cacher. Ce serait bien gentil de votre part de faire circuler ce message parce que je n’ai pas les courriels de tout le monde.

Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ce message interminable, pour vos prières et votre amitié. Si vous avez des questions ou si vous voulez jaser, n’hésitez surtout pas à nous téléphoner. Ça nous fait toujours un grand plaisir de vous entendre. Je ferai poursuivre les prochaines nouvelles.

P.S. J’ai eu la nouvelle de la biopsie vendredi et c’est confirmé : le cancer est dans la moëlle osseuse.

Avec beaucoup d’amour,
Véro! xoxoxo